Le Salon Mondial de l’Horlogerie et de la Bijouterie (Baselworld) qui se tiendra en mars à Bâle sera l’occasion de découvrir une offre pléthorique de nouvelles montres.

A cette occasion, Omega présentera le premier mouvement de manufacture Omega à être doté d’une complication GMT. On a coutume d’appeler GMT la fonction permettant d’indiquer un second fuseau horaire. Voir la définition de GMT.

La montre Seamaster Aqua Terra GMT, fièrement équipée du calibre Co-Axial 8605/8615, dispose d’un boîtier de 43 mm disponible en or rouge 18 carats, en acier inoxydable et même bicolore. On aura tout loisir d’explorer le mouvement de la montre par la glace saphir vissée sur le fond de la montre.

Omega-Seamaster-Aqua-Terra-GMT

Le Co-axial est une invention d’Omega. Il s’agit d’un échappement réputé plus efficace que les échappements traditionnels à ancre suisse. Il entretient le va-et-vient du balancier qui lui-même régule la montre. Le Co-Axial est plus stable, provoque moins de frottements et permet à l’heureux possesseur d’espacer les révisions de la montre.

montre-Omega-Seamaster-Aqua-Terra-GMT

Le cadran en teck, matériau distinctif de la collection Aqua Terra, invite à l’évasion et au souvenir d’un Martini (au shaker, pas à la cuillère) dégusté sur le pont d’un yacht l’été dernier en charmante compagnie.

Les aiguilles, facettées en or blanc ou rouge 18 carats favorise la lisibilité. A noter, la flèche rouge polie diamant au sommet de l’aiguille GMT pour mieux distinguer les fuseaux horaires.