Moon Orbiter de Romain Jerome

Moon Orbiter RJ-Romain Jerome

Il est de notoriété publique que Manuel Emch, le patron de RJ-Romain Jerome, n’a pas la tête dans les nuages mais bel et bien au-delà de la stratosphère. En témoigne la Moon Orbiter, la nouvelle montre de Romain Jerome.

Ce nouveau garde-temps vient enrichir la collection Moon-DNA qui comprend notamment la Moon-Dust, une montre dont le cadran contient de la poussière de lune.

Elle présente un design très atypique avec un boîtier d’une largeur étonnante de près de 49 mm pour une hauteur de 45 mm et 20 mm d’épaisseur.

Imposant, le boîtier, composé d’acier et d’éléments d’Apollo 11, laisse place à la transparence avec ses 5 glaces laissant apparaître son impressionnant mouvement. On notera au passage les cornes (parties reliant le boîtier au bracelet) sur vérins qui ne sont pas sans rappeler ceux de vaisseaux spatiaux de SF des seventies.

Le cadran propose une excellente lisibilité avec un compteur à 3 heures délivrant heures et minutes grâce à des aiguilles squelettes laquées rouge (dommage qu’elles n’aient pas été traitées au super-luminova rouge pour lire l’heure dans le noir).

Moon-Orbiter-Romain-Jerome

Avant de passer au joyau de la montre situé à gauche du cadran, évoquons l’indicateur de réserve de marche (42 heures) dans un cadran à part à 6 heures. Le curseur indique la réserve de marche entre les pôles + et -.

Venons-en au superbe tourbillon volant à 9 heures. Habituellement au centre, le tourbillon est décentré et maintenu en orbite grâce à un bras 3D qui évoque une rampe de lancement. Cette prouesse technique est observable sous toutes les dimensions grâce aux 5 glaces évoquées plus haut.

A noter également la découpe stellaire et lunaire du cadran, qui contient par ailleurs de la poussière de lune.

La montre Moon Orbiter est produite en édition limitée à 25 exemplaires et vendue au prix de 99 000 € (107 000 CHF).

 

Créateur de Montres-Passion.fr, Serial blogueur, spécialiste en stratégie digitale officiant dans le milieu de l’horlogerie à Genève.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail


TAGS:

Commentez !

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laissez un commentaire