Voici une jeune marque de montres qui va sans aucun doute prendre place sur de nombreux poignets de fans d’horlogerie.

Et si, plutôt que de montrer les entrailles d’une montre mécanique, une marque de montres rendait hommage à l’énergie électrique qui alimente la majorité des instruments de mesure du temps ?

The Electricianz est une marque suisse de montres dont j’ai le plaisir de vous présenter un modèle au design pour le moins remarquable, atypique et très intéressant : la Cable Z.

Vous trouverez une vidéo en fin d’article.

La marque n’en est pas à son coup d’essai puisque cette Cable Z est le 5ème modèle sorti (qui en compte, à l’heure de la rédaction de cet article, six).

Avant d’entrer dans le décorticage de la montre, intéressons-nous un peu à la marque et à son concept.

Montres-The-Electricianz-Cable-Z

Entre tradition et modernité … 😂

The Electricianz ne nous joue pas le sempiternel refrain de la marque horlogère qui « s’inscrit entre tradition et modernité » mais affiche tout de suite son envie de créer de chouettes designs modernes et différenciant pour un super prix.

Les fidèles lecteurs de ce blog feront tout de suite le lien avec une marque que j’apprécie beaucoup : SevenFriday (voir ici).

Et bien, figurez-vous que ce lien n’est pas une coïncidence. En effet, SevenFriday et  The Electricianz partagent un point commun : Studio Divine, une agence suisse de branding et design de produits horlogers.

Le concept de The Electricianz tourne autour de l’électricité, comme son nom l’indique. L’énergie à la source du fonctionnement de la montre et, dans le cas du modèle que je vous présente, dans les couleurs explosives, les câbles électriques, la lumière et même la couronne de la montre.

Montre-Cable-Z-The-Elecrticianz

Le concept se décline dans des montres modernes, différentes et à très bon prix. Vous vous y retrouvez ? Alors, penchons nous sur le produit.

The-Cable-Z-watch

La montre Cable Z

La Cable Z , issue de la collection « Electric Art », est une montre flashy qui ne passe pas inaperçue … Et c’est tant mieux !

Boîtier nylon de 45mm jaune éclair, bracelet Nato bleu électrique et lunette chromée : le ton est donné.

Je craignais que le boîtier soit trop large pour mon poignet mais ce diamètre est finalement nécessaire et justifié pour bien mettre en valeur le superbe cadran.

La partie droite du cadran indique les heures, minutes et secondes avec un ajourage qui laisse voir une bobine de cuivre.

Les aiguilles reprennent les codes électriques avec la seconde en vert et jaune pour symboliser la terre, les heures en rouge pour la phase et les minutes en bleu pour le neutre.

A gauche, les câbles électriques habillent le reste du cadran : c’est original, créatif et bien réalisé.

La couronne est dotée d’une fente qui rappelle une tête de vis plate, un détail supplémentaire de l’univers de l’électricien.

The-Cable-Z-montre-The-Electricianz-couronne

A deux heures, vous remarquez un bouton poussoir. Vous le pressez et, ô surprise, 4 leds éclairent le cadran ! Et là, vous jubilez comme vous le fîtes, enfant, quand vous pressâtes le bouton de votre Casio pour l’allumer pour la première fois dans le noir.

Le paragraphe précédent est sponsorisé par le Bescherelle.

Montre-Led-The-Electricianz-Cable-Z

La boucle est bouclée : électricité, conduction de l’énergie par les câbles, phase / neutre / terre ——-> Heure et Lumière 💡 !

Et comme, le concept est entier et que The Electricianz n’a omis aucun détail, l’écrin de la montre est en forme de … Pile.

The-Electricianz-montre-Cable-Z

Montre-The-Electricianz-Cable-Z

Je ne m’étale pas sur le mouvement dont la technicité ne présente que peu d’intérêt dans le concept de la montre. Retenons juste qu’il est la source d’énergie électrique.

A noter néanmoins, la présence d’une puce NFC ( Near-field communication) qui permet de rattacher la montre à son propriétaire (traçabilité), de lutter contre les répliques et de faciliter le SAV via l’appli The Electricianz sur son smartphone. Et oui, l’électricité est aussi une affaire de connexion.

The-Electricianz-caseback-watch-Cable-Z

Bracelet-Nato-The-Electricianz

Allez, je me laisse aller à deux regrets, même si, à ce prix, on ne peut pas trop en demander :

  • La glace n’est pas saphir mais minérale K1 (plus robuste que la minérale classique) avec un traitement anti-reflets.
  • On aurait aimé profiter de la montre dans l’eau, malheureusement elle n’est étanche qu’à 3 ATM.

Le prix, un point fort : 375 euros.

En conclusion, voici un Pari ambitieux et réussi : personne n’avait rendu aussi sexy le recours à un mouvement à pile tout en le mettant sur le devant de la scène !

Le site : www.the-electricianz.com