La fabuleuse histoire du groupe Swatch

Logo SwatchL’histoire du Swatch Group naît en 1983 de la fusion de deux importants groupes d’horlogerie Suisse : ASUAG et SSIH. Le groupe sera alors nommé Société de microélectronique et d’horlogerie (SMH) avant de prendre le nom plus sexy de Swatch Group en 1998.

Au début des années 80, les groupes SMH et SSIH sont au bord du gouffre financier, touchés notamment par la concurrence sauvage  de l’industrie horlogère japonaise et de ses produits bons marchés.

  • ASUAG (Société générale de l’industrie horlogère suisse SA), une maison fondée en 1931, possédait les marques Longines, Rado, Certina, Hamilton, etc.
  • SSIH (Société suisse pour l’industrie horlogère), fondée en 1930, possédait Omega et Tissot.

Nicolas Hayek le CEO du Groupe Swatch

Nicolas G. Hayek

Nicolas George Hayek, président de Hayek Engineering, un cabinet de conseil international en stratégie, est mandaté pour sauver les deux entreprises. Son cabinet produit alors la désormais célèbre étude Hayek qui préconise deux stratégies clés.

  • La première consiste à fusionner SMH et SSIH, créant ainsi le groupe SMH.
  • La seconde mesure proposée est la création d’une « second watch » vendue à un prix imbattable, de bonne facture, dotée d’un design inédit et fabriqué en Suisse. Le concept de la Swatch était né. La montre Swatch casse les codes de l’horlogerie en embarquant que 30 pièces d’horlogerie contre 100 habituellement. Cette subtilité a permis de réduire les coûts de production de près de 80 %. Censée ne pas avoir à être réparée, le boîtier est soudé par ultrasons : seule la pile peut être changée.

Nicolas Hayek, fort du succès de ses propositions, prend la tête du groupe SMH.

En 1983, il pilote le lancement de la montre Swatch et donne un nouveau souffle à l’entreprise par une amélioration constante des marques et des produits. Cette hausse de la qualité des produits finira par entrainer dans son sillon toute l’industrie horlogère. Le groupe SMH devient un modèle qu’il faut suivre.

la première montre Swatch

Le premier modèle de Swatch

En 1998, le groupe SMH est rebaptisé The Swatch Group, en hommage à la montre qui sauva l’industrie horlogère.

Le Swatch Group, basé à Bienne en Suisse, est aujourd’hui côté en bourse et pèse 25 % des ventes mondiales, faisant de ce mastodonte de l’horlogerie le numéro 1 mondial des producteurs de montres (fabrication, bijouterie, mouvements de montres et composants d’horlogerie) avec un éventail de 19 marques horlogères réparties dans toutes les gammes de prix.

  • Le luxe avec Breguet, Blancpain, Glashütte-Original, Jaquet Droz, Léon Hatot, Omega et Tiffany & Co.
  • Le haut de gamme avec Longines, Rado et Union Glashütte
  • La moyenne gamme avec Tissot, ck Calvin Klein, Certina, Mido, Hamilton et Balmain
  • L’entrée de gamme avec Swatch et Flik Flak
  • Les montres personnalisées (montres réalisées pour des sociétés) avec la marque Endura.
Montre Breguet tourbillon Messidor

Breguet, une des marques luxe de Swatch Group

Le groupe détient également un réseau de boutiques appelé Tourbillon proposant les marques les plus prestigieuses du Swatch Group dans 20 villes du monde (Crans-Montana, Genève, Lausanne, Lugano, Montreux, St. Moritz, Amsterdam, Baden-Baden, Beijing Grand Hyatt, Beijing Park Life, Beverly Hills, Kitzbühel, Las Vegas, New York, Nice, Porto Cervo, Puerto Banus, Saint Barth, Shanghai et South Coast Plaza).

Signalons également la manufacture horlogère ETA qui produit des mouvements pour Swatch Group mais également un nombre impressionnant de marques de montres (lire notre article sur ETA : cliquez ici).

Le groupe, conscient que la recherche et le développement sont les clés du succès étend ses connaissances et son savoir-faire à des domaines plus variés : la microélectronique, la micromécanique, les télécommunications, l’automobile (la SMART) et les services.

Nicolas Hayek dans une voiture Smart

Nicolas Hayek dans la Smart

Le 28 juin 2010, Nicolas Hayek succombe d’une crise cardiaque dans les bureaux de la maison mère du groupe Swatch à Bienne. Un génie de l’industrie horlogère, un visionnaire, s’est éteint.

Créateur de Montres-Passion.fr, Serial blogueur, spécialiste en stratégie digitale officiant dans le milieu de l’horlogerie à Genève.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail


TAGS:

Commentez !

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laissez un commentaire